Business

Jeux-vidéo : Mais où va notre argent ?

Vous ne vous êtes vous jamais demandé comment était réparti votre argent lorsqu’on achetait un jeu. Que ce soit à la Fnac, sur le net ou même dans un Micromania/Games, l’argent que l’on donne au caissier finit fatalement à droite et à gauche. Mais on ne sait pas vraiment qui mange la plus grosse part du gâteau ! Grâce à un très bel article paru chez nos confrères d’Eurogamer.net, voici déjà un début de réponse.

En règle générale, la répartition des revenus d’un jeu répond à un schéma figé. Par contre, il arrive que selon le jeu, les chiffres bougent et les éditeurs s’octroient quelques négociations supplémentaires. Cela se produit, en règle générale, avec les gros blockbusters tels que GTA IV ou le dernier Call of Duty. Le gâteau étant juteux et fourrée à la crème de dollars, c’est bien normal que certains tentent de gratter le plus possible. Mais venons-en au plus important ! Lorsqu’on achète une nouveauté et si l’on met de côté tous les rabais, on arrive grosso modo à 70 euros pour un jeu sur consoles HD.

Sur ces 70 euros :

19% vont pour la TVA : Soit 13,3 €

27% vont au revendeur (Fnac, Micromania, Games etc.) : Soit 18,9 €

29% vont à l’éditeur du jeu : Soit 20,3 €

2% vont à la distribution (Transport etc.) : Soit 1,4 €

4% vont au marketing (publicité etc.) : Soit 2,8 €

19% vont aux constructeurs (Sony, Microsoft, Nintendo) : Soit 13,3 €

Voilà, vous savez maintenant comment est repartit votre argent. Mais la redistribution ne s’arrête pas là puisque l’éditeur doit ensuite reverser un certain pourcentage de sa part au développeur du jeu. Ce qui correspond, selon les contrats, à 25% de la part de l’éditeur. Ce qui nous amène donc à 5 euros. Seulement…

Maintenant, lorsqu’on dit que pirater un jeu peut nuire et tuer un studio de développement, vous savez pourquoi.

4 Commentaires

4 Comments

Envoyer

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

En haut